Actes des Rencontres lyonnaises des jeunes chercheurs en linguistique historique (2019)

PDF des actes : Rencontres_2019

DOI : 10.5281/zenodo.3462309

Le 6 juin 2019, se tenait à l’Université Jean Moulin Lyon 3 la première édition des Rencontres lyonnaises des jeunes chercheurs en linguistique historique. Cet événement, organisé par l’association Diachronies contemporaines, a regroupé de jeunes chercheurs et chercheuses qui, par leurs affiliations, leurs nationalités et leurs objets d’étude, ont apporté à ces rencontres une richesse à l’image de celle de la communauté linguistique gallo-romane. En effet, cette journée a été l’occasion de réunir des chercheurs et chercheuses de toute l’Europe de l’Ouest, de l’université la plus septentrionale du monde (Tromsø) à l’Université de Vérone, mais aussi de révéler la diversité de notre communauté scientifique, notamment à travers le large spectre des approches mobilisées, tant d’inspiration générative que plus traditionnelles. La diversité des communications présentées illustre aussi l’ampleur spatio-temporelle de la Gallo-Romania, prise dans son extension la plus large. En ce sens, les langues étudiées allaient du catalan médiéval au ladin contemporain, en passant par le gascon béarnais, l’occitan vellave et le français, ce dernier étant embrassé dans une diachronie particulièrement large, de la fin de l’antiquité à la période moderne.

Nous sommes fiers de reproduire ici le contenu de certaines des présentations de ces Rencontres lyonnaises1. Celles-ci vont de la phonologie à la morphologie, de la syntaxe à la dialectologie, de la lexicologie et de l’exercice de la philologie traditionnelle à la mise en place d’outils novateurs en philologie et humanités numériques. Ainsi, dans la continuité de la richesse de cette journée, ces travaux couvrent les champs les plus habituels de la discipline, mais s’ouvrent également à des outils numériques en cours de développement dans un champ précurseur qui, dès les années soixante, avait compris tout l’intérêt de l’émergence de cette nouvelle « transdiscipline »2  que nous appelons aujourd’hui les Humanités numériques et qui semble enfin acquérir ses lettres de noblesse3 . Avoir réussi à regrouper dans le même événement linguistes, littéraires travaillant sur la variation de la langue et des textes, éditeurs et acteurs de l’ingénierie des humanités numériques s’est avéré garant d’échanges passionnants — échanges que nous espérons pouvoir transmettre et diffuser par la publication de ces actes.

Enfin, nous sommes également très heureux de compter parmi nos auteur·trices deux étudiant·es de master, qui bénéficient ainsi de l’occasion de présenter pour la première fois leurs travaux. Accompagner les étudiant·es dans leur parcours de recherche, au-delà du cadre didactique mis en place par les universités, est aussi l’une des missions fondamentales de l’association Diachronies contemporaines.

Nous espérons que ce volume n’est que le premier d’une longue série, qui reproduira d’année en année la tribune que nous avons voulu donner aux jeunes chercheurs et chercheuses de notre domaine.

Les Rencontres lyonnaises des jeunes chercheurs en linguistique historique ont été soutenues par les laboratoires CIHAM (UMR 5648), IRHIM (UMR 5317) et SFL (UMR 7023), par l’école doctorale 3LA de l’Université de Lyon, par le FSDIE et le département de Linguistique de l’Université Jean Moulin Lyon 3 ainsi que par la Métropole de Lyon.

 

Timothée PREMAT & Ariane PINCHE

Les Actes sur Zenodo

Les Actes sur HAL

Citer les Actes : Premat, Timothée, & Pinche, Ariane (dir.). (2019). Rencontres lyonnaises des jeunes chercheurs en linguistique historique. Lyon: Association Diachronies Contemporaines. http://doi.org/10.5281/zenodo.3462309, ⟨halshs-02317116v2⟩.

  1. Le programme de l’ensemble de l’événement est disponible sur le site de l’association, à l’adresse : https://diachro.hypotheses.org/1302. []
  2. Marin Dacos, « Manifeste des digital humanities » , That Camp Paris 2010 : Non-Conférence sur les Digital Humanities, url : http://tcp.hypotheses.org/318, consulté le 15 septembre 2019. []
  3. « One may affirm that the Digital Humanities has won its struggle to obtain official recognition », Tino Orlandi, « Reflections on the Development of Digital Humanities (Busa Lecture) », DH 2019, 12 juillet 2019, Utrecht. []

Auteur : arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

Une réflexion sur « Actes des Rencontres lyonnaises des jeunes chercheurs en linguistique historique (2019) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.